logo_qdm_a.gif

Mots clés

Quartiers

Le territoire physique et subjectif où les jeunes, filles et garçons, ont leurs racines, où ils se rencontrent, vivent des émotions, évoluent et construisent un lien d’appartenance parfois plus fort qu’avec la ville. Ce territoire est aussi l’espace de transmission de la culture et du contrôle social, où les différences ne sont pas toujours les bienvenues…

Empowerment

On comprend « l’empowerment » en tant que processus de renforcement des capacités, de confiance et d’estime de soi, de construction de vision politique de la vie et du protagonisme en tant que groupe et individu pour impulser et participer au changement social.

Genre

L’organisation sociale est systémique en fonction du genre : elle produit des écarts entre les sexes dans l’accès à la propriété, le pouvoir, les services, l’autonomie, aussi bien que dans l’interprétation symbolique, culturelle ou religieuse.
Le caractère systémique des fractures de genre a tendance à rendre difficile une pensée alternative de ces rapports sociaux. Cette question est même plus pressante dans des contextes dans lesquels il est considéré tabou de discuter ou questionner les structures sociales, politiques ou religieuses existantes.
Dans ce contexte, QDM œuvre pour garantir la présence et la priorité des aspects de genre dans les outils méthodologiques, les domaines de travail, le discours et le débat démocratique.

Participation

On considère la participation au sein du réseau comme l’élément fondateur du processus, comme un mécanisme de régulation du pouvoir existant dans tous les espaces et entre tous les acteurs – groupe d’ami-es, famille, école, association, quartier, ville. Ceci nécessite la construction des relations horizontales, transparentes, le même niveau d’information/compréhension pour les acteurs/trices du processus, du temps pour la réflexion, l’échange et la négociation et principalement le même accès à la prise de décision.


© QuartierDuMonde