logo_qdm_a.gif

Les comités d'appui à la capitalisation

Les comités d’appui à la capitalisation sont composés de référent-e-s, consultant-e-s du réseau Quartiers du Monde, spécialisé-e-s sur les différentes thématiques des projets : la perspective de genre, alphabétisation constructiviste avec perspective de genre, les migrations, le protagonisme juvénile et les politiques publiques, l’économie sociale et solidaire, et sur les méthodologies utilisées dans les réseaux : la recherche-action participative, la cartographie sociale, la vidéo-recherche, le théâtre forum, etc. Rémunéré-e-s ou bénévoles, elles/ils élaborent des outils, questionnent et retro-alimentent les équipes avec leur expertise, leur regard extérieur et leurs expériences.

2011-2013 : Projet FDM - Etude participative sur l’alphabétisation avec perspective de genre

Marta Cabezas, Master en Droit de l’université de León - Espagne, Post graduation en anthropologie sociale et genre se spécialisant sur les mouvements sociaux en Bolivie. Actuellement, Marta réalise sur cette thématique un doctorat au département d’Anthropologie sociale de l’université « Autonoma de Madrid ».

Marjorie Botelho, Master en sciences de l’éducation, avec une grande expérience en éducation des jeunes et adultes au Brésil. Marjorie est coordinatrice du Sobrado Cultural à Rio de Janeiro, le Sobrado est un lieu de culture, de mémoire visuelle et d’école vivante.

2011 : Forum International des Jeunes

Elena Ostanel : référente sur les questions des migrations. Diplômée en droits humains, en relations internationales et en coopération et développement, Elena est doctorante en « Planification régionale et politique publique » à l’université de Venise et chercheure junior à la Chaire « Politiques et pratiques urbaines » de l’UNESCO depuis 2008. En parallèle de son travail académique, Elena est chargée de projets dans le domaine du développement et de la coopération internationale.

Maria Jose Moreno Ruiz : référent-e sur le genre. María José Moreno est sociologue, spécialisée en genre et développement avec une maitrise réalisée en Espagne et au Brésil. Elle a travaillé en genre et politiques publiques pendant 10 ans en Amérique Latine avec le PNUD et la Coopération Internationale Allemande GIZ. Durant les 4 dernières années, elle a coordonné le projet de transversalité de genre de la GIZ au Maroc et elle finit actuellement son doctorat sur les discriminations de genre et socio-économiques dans le travail domestique rémunéré.

Rachid Bouriat : référent sur le genre. Rachid a fait des études au John F. Kennedy-Institute for North American Studies à Berlin et a eu une maîtrise en Sciences Politiques, Economie et Histoire à l’université libre de Berlin. Il a travaillé comme assistant de projet puis chef de projet dans le domaine de la coopération au développement pour l’ONG DML e. V puis en Palestine toujours dans le milieu des ONG. Rachid travaille depuis mars 2011 comme conseiller technique Genre dans le projet de transversalité de genre de la GIZ au Maroc.

Alexander Porco : référent sur le protagonisme juvénile et la participation des jeunes dans les politiques publiques. Alexander Porco est directeur de Enda-Bolivia et est facilitateur pour Quartiers du Monde avec le groupe de jeunes de El Alto.

2010 : Projet FDM – Etude préalable et participative

Pilar Trujillo Uribe, éducatrice et sociologue. Pilar était déjà la référente en perspective genre du projet « Histoires urbaines » depuis son démarrage, elle a continué sur le même thème pour ce projet.

Alassane Souleymane Faye, professeur, psychologue conseillé. Il est à la base de la création du réseau Enfants et Jeunes Travailleurs africains, et est le référent de l’étude pour la méthodologie de Recherche-Action participative, également depuis le démarrage du projet.

Natalia Resimont, sociologue, doctorante à l’Université libre de Bruxelles sur le thème de l’économie sociale et solidaire. Elle a beaucoup travaillé sur les évaluations des projets au sein de l’ONG « Le Monde selon les femmes » en Belgique et en Argentine ainsi que pour le ministère de l’intégration sociale belge.


© QuartierDuMonde